Autour de la peinture

All around the world

Techniques mixtes ( peinture sur support /impression sur la peinture d’une conception numérique ) réalisée à l’occasion du concours ( réinventer l’étiquette de la bière ) du parcours artistique de la biennale de Chimay ( premier prix ) .

Mémoire de peintre

Carrés noir sur fonds blanc

Installation de 64 récipients en verre, dans lesquels un fond de peinture blanche a été coulé, dans les différents récipients ont été disposés des carrés noir de différentes dimensions (carré de soie, carré en toile de coton…)


Persistance de la peinture

Impressions en deux exemplaires d’une de mes peintures.
Les deux impressions sur toile ont été superposées et collées l’une sur l’autre.
La toile supérieure est lacérée comme une toile qui serait passée à la déchiqueteuse, comme une toile que l’on aurait tenté de faire disparaître.
La toile supérieure lacérée laisse apparaître la toile inférieure, ce qui a presque disparu est encore là.
Ce qui avait été l’objet de destruction se transforme et par un maëlstrom en trois dimensions recrée autrement l’oeuvre.
La peinture persiste à travers le recyclage, la reproduction…
Le travail même de sauvegarde de la peinture, le combat pour celle-ci en fait une nouvelle oeuvre.

Sous l’éphémère le séculaire

Montage photographique composé d’une photo prise dans un musée (ici le tableau intitulé La Purísima Concepción (1768) de Giambattista Tiepolo, et d’une photo d’un ensemble d’affiches déchirées, décollées prise dans la ville.

J’oppose ici l’éphémère et le séculaire, la rue et le musée, l’actuel et l’ancien, l’impression et la peinture.

L’idée est de faire surgir l’intemporalité de la peinture à travers des images qui passent, se ternissent, se démodent, se flétrissent.
Le tout dans une forme d’harmonie qui unit la tradition et le nouveau, la rue et le musée, le persistant et l’éphémère, l’art urbain et l’art muséal.